banner


Zeche Heinrich Gustav est née en 1854 dans la périphérie de Dortmund. Le premier puits est foncé un an plus tard et atteint une profondeur de 58 mètres avant d'entrer en activité en 1859. Pendant ce temps, un second puits est également foncé mais n'entre en fonction qu'en 1862. Les installations sont rapidement modernisées et une cokerie ainsi qu'une centrale électrique et un triage/lavoir ouvrent leurs portes.
A partir de 1863, la Harpen Mining AG investit dans la société et propose aux mineurs d'obtenir leur propre maison, améliorant grandement l'hygiène de vie de ces employés.

En 1880, la société atteint une production de 143.000 tonnes de charbon. Malheureusement, des mouvements de terrain entraînent de nombreux accidents et certains étages sont régulièrement mis à l'arrêt. En 1919, un nouveau puits est foncé et dès 1925, la production dépasse les 430.000 tonnes de charbon pour 1.880 employés avant d'atteindre 800.000 tonnes en 1928.
Cette même année, la société absorbe zeche Amalia, un petit siège actif depuis 1854, avant de changer de nom pour devenir zeche Robert Müser en 1929.
Elle absorbera ensuite zeche Caroline, zeche Vollmond et zeche Prinz von Preußen.

La société est relativement épargnée par les deux guerres mondiales et après le second conflit, la production atteint 1.37 millions de tonnes de charbon ainsi que 874.000 tonnes de coke. En 1955, Robert Müser reprend sous son aile Zeche Neu-Iserlohn et Zeche Siebenplaneten, deux sociétés de la région de Bochum.
Dans un soucis de rentabilité, la société réalise ensuite des essais d'extractions hydro-mécaniques mais c'est un échec et elle ne résiste malheureusement pas à la crise. Elle ferme ses portes en 1968 et ses installations sont rapidement détruites pour faire place aux sites de productions II et III d'Opel.
En 2017, il ne reste plus que le chevalement du puits Arnold ainsi que la petite tour qui surplombe le puits Gustav.


      Reportage sur le siège Robert Müser, un des charbonnages de la Harpen Mining AG. .........................................

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont