banner
Industries Alimentaires

Les Alliés Stella Artois
Boortmalt
Duvieusart Bavery Ernage
Motte-Cordonnier


La Brasserie Motte-Cordonnier



La brasserie trouve ses origines en 1650 mais ce n'est qu'un siècle plus tard qu'elle fut rachetée par Jean-Baptiste Desmazière, ancêtre de Jean Cordonnier. L'établissement est ensuite transmis de génération en génération avant de tomber, en 1870, entre les mains de Camille Cordonnier, fille de Jean Cordonnier et épouse d'Edmond Motte.

La brasserie est modernisée en 1891 mais totalement détruite pendant la première guerre mondiale. Elle est reconstruite entre 1920 et 1923 sur un nouveau terrain, proche des voies ferroviaires et fluviales, permettant l'acheminement de l'orge qui arrive par péniche sur la Lys. L'établissement se spécialise rapidement dans la fermentation basse et s'équipe de machines modernes et d'une vaste malterie. La salle de brassage contient à l'époque deux cuves de 260 hectolitres et une de 400 hectolitres.
La construction de la nouvelle brasserie est confiée à l'architecte Marcel Forest qui en fait un véritable château industriel où l'emblème de la marque, une étoile de brasseur, est omniprésent. Sa production augmente rapidement, passant de 122.000 hectolitres en 1927 à 800.000 hectolitres en 1960 pour près de 300 employés.

Motte-Cordonnier est ensuite rachetée par les brasseries Artois en 1970 qui devient Interbrew puis Inbev et en 1993, la brasserie cesse ses activités premières pour se consacrer au conditionnement et à la distribution de bières spéciales.
Elle fermera définitivement ses portes en 2002.

      Reportage sur la splendide brasserie motte-Cordonnier. .............................................................................................

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont